Péniches et insécurité

2 message(s) / 0 nouveau(x)
Dernier message
Maxime (6454) ()
Portrait de Maxime (6454) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 14 années 4 mois
Membre depuis le : 15/04/2003 - 12:27
Péniches et insécurité

Bonjour à tous,

Comme de nécessaire , je remercie le webmaster pour son travail formidable sur ce site et les autres pour leur participation active sur le forum.

J'ambitionne d'acquérir une péniche pour y vivre mi-temps (moitié Paris centre - moitié péniche). A part les insolubles problèmes d'emplacement on m'a fait part de problèmes d'insécurité plus élevés que dans une habitation classique (cambriolages, squatt!!!!).

Qu'en pensez-vous?

Il est vrai que je regarde actuellement pour quelque chose du côté de l'ïle Saint Denis notamment.

Merci de vos réponses.

A bientôt,

Maxime

Maxime

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
RE: Péniches et insécurité

Il devient effectivement relativement risqué de laisser une péniche inhabitée :

J'ai trois péniches commerciales à proximité immédiate de la mienne (un restaurant, une librairie et un bateau promenade. La nuit il n'y a personne. Résultat : elles ont toutes trois été vandalisées (dégradations, vols...) ces derniers temps à 4 ou 5 reprises ! La mienne n'a pas été visitée car elle est habitée en permanence...

Personnellement j'ai eu tout de même quelques mésaventures (en étant à bord) :

- vol de bachot (retrouvé quelques km en aval) : depuis il est cadenassé...

- amarres détachées en pleine nuit (heureusement mes écoires me retiennent)

- vélo d'enfant jeté à l'eau, vol de pots de fleur...

Je constate malgré tout régulièrement des tentatives d'intrusion à bord en général la nuit (surtout aux beaux jours et en periode de vacances scolaires). A tel point que je ne prend jamais le risque de laisser la péniche seule pendant les vacances : je m'arrange pour que quelqu'un l'habite en mon absence...

C'est un vrai problème, sans parler des risques naturels par temps de crue ou par forte tempête par exemple. J'ai sauvé in extremis la péniche librairie voisine à la dernière tempête : une amarre avait laché, le bateau était déjà en travers du chenal !

Conclusion : on ne peut pas laisser une péniche sans surveillance. Vous devait pouvoir être contacté à tout moment par des voisins.

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.