motorisation electrique

14 message(s) / 0 nouveau(x)
Dernier message
bruno (7629) ()
Portrait de bruno (7629) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 11 années 6 mois
Membre depuis le : 13/03/2003 - 18:07
motorisation electrique

bonjour a tous

j'ai en prevision l'achat d'une freycinet avec le moteur hs ( ce qui simplifie l'expertise) j'ai vu un message de georges concernant la possibilité de remotoriser avec un gros groupe electrogene, cette solution m'interesse beaucoup mais je suis a la recherche de ste qui réalise ce type d'instalation;
merci pour toutes les infos que vous pourriez me transmettre.
AMICALEMENT
bruno

bruno

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

A ma conaissance, personne ne fait ce genre d'installation. Quelques chantier font du diésel-électrique (les batobus sont motorisés de cette façon je crois)... Mais à mon avis c'est onéreux, car les contraintes sont différentes (le cahier des charges).
Pour un particulier, les solutions peuvent être "exotiques" et faire appel à la récupération et l'occasion... Le tout est de trouver les filières. Il existe des entreprises spécialisées dans le reconditionnement de groupes de chantier. Les moteurs électriques de toutes puissance se trouvent chez les récupérateur et ferrailleurs, et pour les moteurs en cage d'écureuil, le reconditinnement consiste à remplacer les paliers bronze ou les roulement... Ils sont inusables.
Le plus compliqué est la partie électronique de puissance, quoique dans la simplicité un tel système peut fonctionner avec un simple réostat et un inverseur de phase (mais avec de fortes pertes).

Le chantier "Franco-Suisse" à Villers le Lac sur le Doub (partie non accessible en bateau) a une bonne expérience de l'électricité sur les bareaux de promenade (16 à 20 m), mais sur batteries qui sont rechargées quotidiennement... Les moteurs sont en 48 v continu et coûtent une petite fortune.

En conclusion, Il faut quelqu'un pour calculer l'hélice et la puissance du moteur électrique nécessaire (nettement moins importante qu'un thermique, car le couple moteur est très supérieur).

En y réfléchissant, je pense qu'un ancien chef mecanicien/électricien de sous-marin serait d'un bon secours car la propulsion électrique c'est leur spécialité...

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

Ange, je crois que tu es dans l'erreur (ou tes informateurs).... Si ce que tu dis est vrai pour un véhicule terrestre, c'est tout différent pour un bateau.
Les puissances des moteurs électriques sont ridiculement basses, comparées à celle qu'il faut pour propulser une unité de même taille à la même vitesse....
C'est assez logique, puisque la puissance transmise à l'arbre est la seule qui compte...

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
S&A de Vielder ...
Portrait de S&A de Vielder (5493) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 12 années 9 mois
Membre depuis le : 15/11/2002 - 19:13
RE: motorisation electrique

Salut GD et rebelote

Monsieur Pierre Lang a été contacté et invité sur le forum ...

bravo pour la qualité de vos recherches......

S&A de Vielder

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
S&A de Vielder ...
Portrait de S&A de Vielder (5493) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 12 années 9 mois
Membre depuis le : 15/11/2002 - 19:13
RE: motorisation electrique

comme il vaut mieux s'adresser au Bon Dieu qu'à ses seins
j'ai envoyé un petit mel au directeur du site trouvé par Ange.

le voila :

"Cher Monsieur,
"
"nous sommes des habitués d'un forum de pénichards (passionnés ayant
"aménagé leur propre péniche-logement) appelé Aquaforum :
"http//:aquaforum.free.fr
"
"une question revient souvent dans nos discussions :
" "et pourquoi pas le diesel-électrique ?"
"
"je veux dire par là l'utilisation d'un groupe électrogène à la fois :
"-pour la propulsion au moyen d'un moteur électrique actionnant l'arbre d'hélice
"-et pour les besoin domestiques (secondés par des batteries et convertisseurs)
"
"un seul moteur à tout faire en somme.
"
"
"Nos questions sont d'ordre pratique : quels types de moteur électrique pour la
"propulsion, (une péniche Freycinet fait 39m de long pour 5 de large, environ 200
"tonnes), quels types de groupe, ? ...
"et d'ordre financier, (passionné rime souvent avec pas trop fortuné) quel budget
"faut-il compter pour de telle installations ?
"
"Merci du temps que vous voudrez bien consacrer à nos questions
"et n'hésitez pas à venir visiter et intervenir directement sur notre forum
"où les besoin en électricité sont aussi divers et variés que le nombre de
"participants.
"
"Alain de Vielder.

ya plus qu'à attendre la réponse........

a +

S&A de Vielder

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

Alain, il manque un élément majeur pour avoir la bonne réponse. Quelle énergie faut-il à l'hélice (sur l'arbre) pour obtenir une vitesse honête de 12 km/h, et cette réponse, ne peut nous être donner (à la louche) que par un spécialiste de propulsion bateau.

Mais attendons la réponse et nous reformulerons après...

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

http://www.irisoft-yacht.com/e-book/electric-boat-irisoft40.pdf
Un premier élément de réponse sur le site ci-dessus... Bien sur, il ne s'agit pas d'une 38 mètres, mais celà corrobore mes nébuleuses théories...

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

Bon, Ange, combien de fois faut-il te répéter qu'un moteur à combustion comme le Diésel est très différent d'un moteur électrique !
2 valeurs caractérisent les moteurs thermiques, les chevaux (je trouve que c'est plus agréable que Kw) et le couple.... En navigation fluviale, avant la puissance c'est le couple qui est recherché, ce qui donne des énormes moteurs pour une puissance ridicule.
Mon Daf tire 85 cv à 2500 tours pour 4,78 litres de cylindré et 500 kg de métal ! Le moteur de ma Smart qui ne fait que 0,6 litres peut développer cette puissance en trafiquant un peu la carte électronique, mais celà à 6000 tours et ne pèse que 60 kg....
Soit une puissance spécifique de 17,8 cv/litres pour le DAF et 141 pour la Smart...
Comme les puissance sont calculées en sortie d'arbre moteur, que derrière ce moteur il y a un tas de trucs qui bouffe cette puissance (embrayage, inverseur, arbre d'hélice, paliers..) , Les 85 cv du départ sont bien entamés...

Autre chose, contrairement au moteur électrique, le couple et les cv sont tributaires de la vitesse de rotation, de la température et du réglage....

Il doit bien y avoir une raison, si les compagnies ferroviaires du monde entier ont optées pour le Diésel-électrique, si les bateaux des lacs Suisses en sont équipé, si la Marine Nationale y a adhérée....

Le premier avantage sur un bateau, c'est que le générateur peut être placé à n'importe quel endroit, et que le moteur propulseur est placé au plus près de l'hélice....

Le premier inconvénient, c'est qu'il faut une hélice calculée pour ce type de moteur...

D'après les recherches faites sur le web, le top est d'avoir 2 générateurs de moyennes puissances et 2 moteurs électriques ce qui permet de gérer au mieux suivant le type de navigation (canal, rivière avalant, courant, besoins domestiques).

Autre avantage, et non des moindres, c'est que le pire qu'il puisse arriver si l'hélice bloque, c'est de fausser cell-ci, plus d'inverseur cassé ou d'arbre vrillé ou pire...

Les puristes (et à l'aise financièrement) peuvent même lester avec des batteries, et recharger sur prise de quai, navigation 100% électrique (chargeur intelligent et très cher bien sur..)

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
stéphane b (6274) ()
Portrait de stéphane b (6274) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 13 années 8 mois
Membre depuis le : 30/03/2003 - 22:21
RE: motorisation electrique

nouveau sur ce forum (mais pas sur la voie d'eau), que je ne connaissais pas, votre sujet "propu diesel-électro" m'intéresse bcp.

je cherche à remotoriser mon remorqueur ; or l'un des intérêts d'un moteur électrique est, je pense (mais peut-être me trompe-je !), de pouvoir s'adapter à la plupart des hélices, moyennant biensur le réducteur approprié.

et vu la possibilité de trouver de bons générateurs pour pas cher (en tout cas moins qu'un moteur de propu), c'est très tentant.

il me semble en revanche plus difficilede trouver le bon moteur élect et surtout le système de variation et inversion du sens de rotation.

j'ai rencontré Pierre Lang, mais son installation est vraiment de petite puissance, comparée aux besoins de nos gros bateaux.
mais je ne désespère pas et vous tiens au courant (!!!) si je trouve qqchose d'intéressant.

Ange : le propu Hübner-Braun à l'air génial (mais petite puissance); d'autant qu'il est largement inspiré des Voigt-Schneider.
à propos, saviez-vous que ceux-là (V-S)équipent plusieurs Bateaux-Mouches, à Paris, certains entrainés par diesel et les autres électriques ?

à +

stéphane b

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
RE: motorisation electrique

bonjour

un specialiste de la motorisation electrique: hydro armor 29 plouzoch
tel 02 98 67 28 61.
j'ai fait une demande d'info pour la motorisation d'une freycinet. je metterai en ligne la reponse de cette societé pour que vous puissiez en profiter.
@+
bruno

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
CONNAN (9830) ()
Portrait de CONNAN (9830) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 13 années 5 mois
Membre depuis le : 18/01/2003 - 11:33
RE: motorisation electrique

Salut,
Ca fait un petit bout de temps que je suis plus venu sur le forum. Aussi, je prends le sujet en route.

Tout d'abord, en ce qui concerne les histoires de puissances, si un bateau est propulsé par un moteur diesel

développant X chevaux en sortie d'arbre moteur, à mon sens, il peut être également propulsé à peu de choses près par

un moteur électrique de X chevaux, ou son équivalent en kW (le rapport entre chevaux vapeur et kW étant constant).
Je dis à peu de choses près car effectivement, on peut dans le cas du moteur électrique (si on à une bonne

électronique de commande), se passer de quelques éléments mécaniques générant des pertes, mais je ne pense pas que

les pertes engendrées par des éléments tels que l'inverseur soient énormes vis à vis de la puissance absorbée par

l'hélice pour la propulsion.

Ensuite, je pense qu'il faut effectivement avoir un moteur diesel pour faire tourner la génératrice, de puissance

similaire à celle du moteur électrique de propulsion (rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme).

Mais alors me direz vous, ou est l'intérêt du diesel électrique? Question fort juste puisque pour une puissance de

propulsion de X Cv, on doit avoir 1 moteur électrique de X Cv, une génératrice de X Cv et un moteur thermique de X

Cv.

A mon sens, l'intérêt majeur des systèmes diésel électrique résident dans le fait qu'on peut faire tourner le moteur

diésel au régime ou il à le meilleur rendement, ce qui génère un gain en consomation (malgré les pertes engendrées

par l'enchainement de moteurs, de génératrice, d'électronique et de mécanique pour relier le tout). Par ailleurs (il

me semble), que pour un moteur éléctrique, la puissance consomée est plus directement proportionnelle à sa vitesse

de rotation, ce qui fait qu'on à plus de souplesse dans son utilisation (d'une vitesse de rotation nulle, jusqu'à

son régime maxi.
Résulat, si on est en train de manoeuvrer, on peut passer d'une utilisation faible de l'énergie fournie par la

génératrice (l'excédent servant par exemple à recharger des batteries), à une puissance maximale sans perte de

rendement.
Dans le cas des transports férés, il y'a un autre intérêt au diesel électrique, c'est que lors du freinage, on

transforme l'énergie de freinage en énergie électrique (au lieu de la transformer en chaleur qui se dissipe dans

l'athmosphère) permettant de recharger des batteries qui permettra d'obtenir un surcroit de puissance pour le

démarrage suivant. Malheureusement, cet aspect la, je doute qu'on arrive à l'appliquer au domaine de la propulsion

de navire.

L'autre intéret de la propulsion électrique, c'est qu'on est pas obligé d'utiliser un moteur thermique classique (à

explosion) pour faire tourner la génératrice. Du fait que la vitesse de rotation de cette dernière est constante (ou

quasi constante), on peut très bien utiliser d'autres moteurs tels que des turbines ou des moteurs stirlings.

En ce qui concerne l'utilisation exclusive de batteries que l'on recharge à quai, je pense que c'est une solution

qui au niveau du rendement est nulle. On perd une quantité d'énergie électrique loin d'être nulle lors de la charge

des batteries, et quasiment la même quantité est perdue lorsque les batteries fournissent l'énergie emagasinée au

moteur. A mon sens cette solution n'a de sens que pour des cas bien spécifiques du genre pour une visite touristique

de centre ville, on ne veut pas être importuné par le bruit du moteur, ou du genre, on ne veut pas produire de gaz

d'échappement (pour le franchissement d'un tunel par exemple).
Cette histoire de tunel me fait immédiatement penser aux toueurs utilisés pour franchir certains tunels, et qui

utilisent des moteurs éléctriques pour se propulser (pourquoi pas se renseigner auprès d'eux pour ce qui est de la

puissance de moteur nécessaire) Attention toutefois, il ne faut pas oublier le fait qu'un toueur est prévu pour

remorquer un train de plusieurs péniches.

Voila en vrac mes réflexions sur le sujet. A+

CONNAN

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Nevada (9858) ()
Portrait de Nevada (9858) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 10 années 4 mois
Membre depuis le : 16/12/2005 - 18:22
RE: motorisation electrique

http://www.asmomarine.com/2005/asmo_uk/01_thoosa3000.shtml
Regardez ce site qui propose une motorisation electrique.
Dans les essais réalisés par eux, ils propulsent un voilier de 2500 Kg à 3 noeuds (environ 5 Km/H) en consommant 8 ampères sous 48 volts soit 384 watts !!!! 1/2 cheval.... mais la consommation double (donc la puissance aussi) quand on augmente la vitesse d'un noeud et on arrive à 60 ampères à 6 noeuds.... ce qui ne fait que 2880 watts... soit à peine 4 cv....
Il semble que la motorisation electrique soit plus efficace qu la propulsion diesel... qui est plus efficace que la p^ropulsion hors bord.

Nevada

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 2 années 12 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
RE: motorisation electrique

Et qu"un toueur n'utilise pas d'hélice, mais tire sur une chaine....

La théorie est brillante, mais.... Les faits sont là - Vétus commercialise un propulseur électrique, ou plutôt 2. Un de 2,2 Kw et l'autre de 3,2 Kw, soit en chevaux 3 et 4,4 (j'ai arrondi). Ces moteurs peuvent propulser des bateaux de 8 à 10 mètres à 10/12 km/h... Un diesel de 15 et 20 chevaux ne ferait guère mieux... Cherchez l'erreur !
J'en déduis que si une 38 mètre de plaisance peut évoluer avec un diésel raisonnable de 120 chevaux, un moteur électrique 4 ou 5 fois moins puissant doit convenir, soit de 20 à 35 kw...

Je pense que ce paradoxe est du au fait que le moteur électrique a un couple très supérieur au diésel, et que tant que l'on se tient à des vitesses relativement faibles, l'électrique est supérieur au diésel qui a besoin de prendre des tours pour s'exprimer.

Maintenant, je ne sais comment une freycinet motorisée avec un "petit électrique" va réagir pour stopper ses 150 tonnes... Question de doigté sans doute, puisque les premier automoteurs au gabarit freycinet avaient des diesel de 45 à 60 cv.

J'insiste pour dire qu'une hélice concue pour l'électrique est différente. Ne me demandez pas pourquoi.

Le sujet est passionnant, et j'aimerais bien que nous arrivions, un jour, à conclure sur des quasi certitude, pour le moment nous supputons....

.

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
CONNAN (9830) ()
Portrait de CONNAN (9830) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 13 années 5 mois
Membre depuis le : 18/01/2003 - 11:33
RE: motorisation electrique

Je trouve également le sujet passionnant.
En ce qui concerne, la différence de puissance entre les moteurs électriques, c'est pas impossible qu'elle ne s'explique par une différence de façon de mesurer la puissance entre les moteurs électriques et les diesels. Cela dit, si on mesure la puissance en sortie d'arbre moteur, pour propulser un bateau donné, à une vitesse donnée à un nombre de tr/min donné, et avec une hélice donnée, cette puissance doit être la même quelque soit le type d'énergie utilisée.
Maintenant, ce qui n'est pas impossible, c'est que comme un moteur éléctrique et un diesel, ne tournent pas à la même vitesse, la forme d'hélice doive être différente. Cela dit en mettant le réducteur qui va bien entre l'arbre d'hélice et l'arbre moteur, il doit être possible d'adapter la vitesse de rotation optimale.

Un autre avantage de l'énergie électrique, c'est que l'on peut faire un moteur électrique ou l'hélice forme directement le rotor. Je vais essayer de vous décrire la chose verbalement. Dans le cas d'un propulseur d'étrave par exemple : On fait traverser la coque de part en part par un tube. Au milieu de ce tube, on met une bague avec des pales en son centre. Sur la périphérie de cette bague, on dispose régulièrement des aimants. Voila pour la partie en contact avec l'eau. Ensuite, au niveau de la bague, mais à l'extérieur du tube (donc à l'intérieur du bateau), on dipose des bobinages qui vont servir d'éléctroaimants. Il n'yà plus qu'à faire passer un courant alternatif dans ces derniers pour se retrouver avec un magnifique moteur électrique dont le rotor fait office d'hélice.
Deux gros avantages : il n'ya pas besoin de faire passer de pièce en mouvement au travers de la coque => pas de joints hydrolube ou autre presse étoupe, donc pas de Pb d'étanchéité.
deuxième avantage, peu de pièces en mouvement, donc peu de pertes par frottement, donc très bon rendement. Les principales pertes sont d'ordre thermique, liées à l'échauffement des éléctroaimants sous l'effet du passage du courant par effet joule (au même titre que n'importe quel autre moteur éléctrique).

Pour ce qui est de la remarque d'Ange, l'idée est effectivement intéressante (de couilloner le fisc), mais si on va dans ce sens la, on peut très bien dire dans un premier temps, j'utilise un moteur diesel qui fait tourner un groupe hydraulique, qui va me servir entre autres à faire tourner mon hélice (via un moteur hydraulique) La seule différence après tout, avec la solution diesel électrique, c'est le type d'énergie intermédiaire.
Dans un deuxième temps, pourquoi ne pas dire mon moteur diesel sert à faire tourner un super composant hitech qui va transformer mon énergie mécanique fournie par mon moteur diesel en énergie mécanique, la transmettre à un autre composant toujours aussi hitech et de même type qui va transformer mon énergie mécanique en énergie mécanique nécessaire à la rotation de l'hélice. (n'importe quel pignon, arbre ou courroie ferra l'affaire).
Bon je sais, le dernier exemple est tiré par les cheveux, mais tout ca pour dire que si les gens des douannes chargés de controler l'utilisation du fioul veulent, ils peuvent nous faire chier si on cherche à les contourner ainsi.

sur ce je vous laisse, j'ai un café qui m'attend.

CONNAN

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.