Extincteurs abus

3 message(s) / 0 nouveau(x)
Dernier message
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 3 années 4 jours
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
Extincteurs abus

 

Suite à l'intervention de Jean-Marc.... Hé ben... Il a malheureusement raison, les abus sont monnaie courante. Tout ce qu'il dit est exact, et tous ces margoulins nous causent du tord, et il est très difficile de retrouver la confiance d'un client qui a été roulé dans la farine par des prédecesseurs non seuleument peu scrupuleux, mais qui mettent aussi en jeu la sécurité d'autrui.

Comme je l'ai dit précédemment, sans citer les articles de lois comme le fait Jean-Marc (vraiment bien informé à ce que je vois) la loi ne vous oblige qu'à une vérification tous les 2 ans... Mais les préconisations APSAD sont d'une vérification annuelle, et comme l'APSAD c'est les assurances, autant faire ce qu'ils demandent, d'autant plus que le coût d'une vérification bien faites par une entreprice certifiée ne grèvera pas votre budget....
De plus, il ne faut pas oublier que le propriétaire doit s'assurer visuellement (au moins un fois par mois) du bon état de son parc d'appareil (déplombage, marque de choc, rouille etc..) et qu'il lui incombe d'appeler l'entreprise vérificatrice si un appareil présente une anomalie.

Comme le dit si bien Jean-Marc, un vérificateur, digne de ce nom, a un devoir de conseil et doit s'assurer que son client et les personnes présentent connaissent la procédure de mise en oeuvre des appareils dont ils sont détenteurs.

Si lors de la vérification, le vérificateur constate qu'un appareil doit-être réformé, rechargé, ou tout autre prestation nécessaire, qui n'entre pas dans le cadre du coût forfaitaire de la vérification, il doit en informer le client et respecter la décision de celui-ci de procéder ou non à ces réparation. Notre seul devoir étant de donner les raisons précises qui justifient ces réparations. Il ne faut jamais perdre de vue que seul le client est responsable de sa décision. Si celui-ci ne veut pas faire le nécessaire, nous avons juste à l'indiquer sur le bon de vérif... Si ce refus a pour cause un simple problème pécunier, c'est à nous d'offrir éventuellement des conditions de règlement pour permettre au client de se metrre en conformité...

J'ai personnellement pris l'habitude de prévenir le client, si je constate que des appareils vont nécessiter un entretien spécifique en atelier l'année suivante, et je le note sur le bon de vérif, ce qui évite les mauvaises surprises...

Je suis content que Jean-Marc soit satisfait des services d'EXTINCTEUR ECLAIR, je pense que c'est Roger GUTH qui s'occupe de lui, car je ne l'ai pas dans mon fichier client.

Pour être tout à fait clair, je n'ai pas honte de dire que je suis entièrement rénuméré à la commission avec un statut VRP. C'est vrai que ce système peut amener des abus dans les entreprises peu srupuleuses, mais ce n'est pas le cas chez nous.
D'ailleurs notre PDG Michel DUBOISSET ne tolérerait pas de tels faits, qui seraient sanctionnés immédiatement par le renvoi de l'intéressé, c'est un homme charmant, auvergnat, travailleur et foncièrement honnête, qui s'entoure de gens ayant les mêmes valeurs que lui.

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
Re: Extincteurs abus

Merci à Georges pour ces précisions qui prouvent qu'il fait partie des professionnels dignes de ce nom !

C'est pourquoi je vous invite à faire appel à ses services et à nous confirmer son professionnalisme sur ce forum (vous éviterez ainsi les galères que j'ai connues) !

Je précise encore que les bateaux qui reçoivent du public doivent faire vérifier les extincteurs des locaux publics tous les ans. Pour les autres, à vous de choisir.

à bientôt

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Jacques (4474) ()
Portrait de Jacques (4474) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 14 années 2 semaines
Membre depuis le : 08/07/2003 - 00:37
Re: Extincteurs abus

Je dois préciser que, outre le contrôle visuel de l'appareil, il est bon de le dépoussiérer de temps en temps, de vérifier que le tromblon (orifice de sortie) n'est pas obstrué (les toiles d'araignées font parfois de sacrés bouchons) et que dans le cas d'un extincteur à poudre, un détassage peut être fait en le retournant et en tapotant le fond, puis en le secouant énergiquement horizontalement jusqu'à sentir bouger la poudre comme un liquide à l'intérieur. Nos bateaux ont, par leurs vibrations, une facheuse tendance à tasser cette poudre, ce qui peut grandement réduire son efficacité au feu. La sécurité est un maître mot à bord de nos chères embarcations et si l'efficacité ne sera pas réduite en cas de dépassement de validité, la date de vérification sera la première chose qu'un expert des assurances regardera en cas de problème. Celle-ci ne doit pas dépasser le moindre jour, aussi n'attendez pas le dernier moment.
J'en parle en connaissance de cause, ayant été pompier militaire durant 26 ans, spécialisé en feux d'hydrocarbures.
On nous a appris depuis tout petits qu'il ne fallait pas jouer avec le feu, et cela est encore plus vrai sur un bateau !

Bonne continuation.

Jacques

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.