démarcher une assurance et autres questions

3 message(s) / 0 nouveau(x)
Dernier message
François (5339) ()
Portrait de François (5339) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 11 années 10 mois
Membre depuis le : 02/03/2003 - 15:30
démarcher une assurance et autres questions

c'est encore moi...

est ce que vous avez des conseils pour démarcher un assureur et surtout quels sont les points essentiels à faire apparaitre dans le contrat d'assurance. Il y a-t-il des risques à ne pas prendre en compte (ce que semble avoir fait certains mariniers que j'ai pu rencontrer) ou faut il prendre la couverture maximale (et donc celle qui va m'obliger à manger exclusivement des sardines à l'huile pendant les 15 prochaines années)?

question sur le systeme électrique:
j'ai vu quelque part que la masse ne doit surtout pas etre raccordée à la structure métalique du bateau. est ce vrai? est ce pour éviter des phénomènes d'électrolyse?
faut il exiger de l'ancien propriétaire que le système electrique soit aux normes?

en parlant de ces phénomènes d'électrolyse, faut il que le bateau soit pourvu d'anode pour éviter de le voir se transformer en passoire un jour ou l'autre?

merci

François

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
CONNAN (9830) ()
Portrait de CONNAN (9830) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 13 années 5 mois
Membre depuis le : 18/01/2003 - 11:33
RE: démarcher une assurance et autres questions

Pour l'assurance, c'est délicat. Il n'est jamais évident de savoir quels sont les risques que l'on court réellement et donc de savoir si c'est justifié de payer tel ou tel prix pour un risque donné. Si je prends par exemple le risque d'avoir un pépin (qui peut très vite devenir couteux) dans une écluse; Du fait qu'un bateau logement ne se déplace que très peu, le risque est relativement faible, mais toujours du fait de ce peu de déplacement, on à moins d'expérience, donc plus de risque de faire une connerie.

Je pense par ailleurs que le meilleur critère pour jauger du sérieux d'un assureur, c'est de le voir en action. Personellement je suis en train de tester le mien, et plus ca va plus j'ai tendance à le ranger dans la catégorie des beaux parleurs. Cela dit, rien n'est joué pour le moment.

Pour ce qui est du système électrique, il me semble au contraire que la coque du bateau remplit à merveille le rôle de masse. (En tout cas c'est comme ca chez moi). D'ailleurs, il me semble que si l'on conseille de débrancher les batteries quand on fait de la soudure, c'est que l'on utilise la coque comme masse, et que des courants induits par le poste de soudure à l'arc risquent de détériorer la batterie.

En ce qui concerne le phénomène d'électrolyse, ce qu'on m'a expliqué au chantier naval ou j'ai fait mon expertise, c'est que les problèmes de coques bouffées par l'éléctrolyse sont apparus avec l'utilisation d'amares en matière synthétique, donc isolantes. En fait ce qui se passe, c'est que suite à divers phénomènes (tels que l'éléctricité statique), une différence de potentiel apparait entre la péniche et la berge. Si les électrons ne peuvent aller simplement de la péniche à la berge (ou inversement), ils passent par l'eau via un phénomène d'électrolyse. Donc le fait de relier électriquement la péniche à la berge permet d'empêcher cette électrolyse. Cette liaison électrique peut-être réaliser par l'emploi de cables d'acier pour l'ammarage, ou par un bête cable élèctrique reliant la péniche à un pieu planté en terre. Il est conseillé (du fait de la longeur) de procéder à un raccord électrique à l'avant et à l'arrière. En effet, si la structure métalique de la coque présente une résistance quasi nulle, ce n'est pas aussi vrai pour la terre qui suivant les cas peut présenter une différence de potentiel (qui s'écoulerait par électrolyse via la péniche si elle n'était reliée électriquement à la berge qu'en un point).
L'emploi d'anodes en Zinc permet simplement que quand il y'a électrolyse, ce soit le Zinc qui se fasse bouffer et non l'acier.
Je pense aussi que plus la péniche est proche de la berge, plus le risque d'électrolyse est important.
Il ne faut à mon avis pas négliger la liaison élèctrique avec les péniches qui seraient stationées à couple.

Voila voila j'espère ne pas avoir été trop confus dans mes explications.

CONNAN

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
RE: démarcher une assurance et autres questions

Personnellement, j'ai fait estimer mon bateau par un expert indépendant pour l'assurer à sa vraie valeur. Bien m'en a pris car j'ai eu un gros sinistre lors de la tempête du 26/12/99 : 400 000 F de travaux HT (voir ce message pour constater les dégats...). Peu de temps avant, j'envisageais de modifier mon contrat pour réduire les primes...

Pour les risques assurés, les montants etc, voir ce message.
En principe, la navigation est comprise dans les contrats-type.

Si le bateau a son certificat en règle, l'installation électrique doit être conforme aux dispositions réglementaires applicables aux bateaux logements motorisés de plus de 24 m de long issues de l'arrêté du 17 mars 1988 (annexe II). Si ce n'est pas le cas, c'est que le certificat de bateau n'est plus valable, ce qui doit être négocié avec le vendeur.

Concernant l'électrolyse, je pense qu'il est préférable de relier la masse du bateau à une véritable prise de terre (ce qui est de toute façon obligatoire). Les phénomènes d'électrolyse dépendent beaucoup de la qualité de l'eau (acidité, pollution...). Mon bateau n'est pas équipé d'anode mais ne semble pas concerné par ce phénomène.

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.