Chauffage basse température par le sol (pompe à chaleur)

4 message(s) / 0 nouveau(x)
Dernier message
Béatrice & Beno...
Portrait de Béatrice & Benoit (2896) ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 11 années 8 mois
Membre depuis le : 19/12/2002 - 22:23
Chauffage basse température par le sol (pompe à chaleur)

 

J'ai un ami qui a installé dans son freycinet un chauffage par le sol il m'a dit que le système était utilisable en été dans le but de rafraichir le bateau en faisant circuler l'eau du canal ds son plancher. Est-ce vraiment efficace, le système n'a pas encore fonctionné en été. En revanche, je l'ai vu fonctionner en hiver, c'est top. Qelqu'un aurait-il une idée du budget pour une pompe à chaleur pour un Freycinet? Tt le monde dit que c'est cher, mais cher comment? Davance merci. BeN

Béatrice & Benoit

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
Re: Chauffage basse température par le sol (pompe à chaleur)

Ce n'est pas l'eau du fleuve qui circule dans le circuit été comme hiver, mais le fluide caloporteur, dans le cas d'une pompe à chaleur réversible. Par contre, je pense qu'il faut prendre en compte la condensation (ou le givre) qui ne manquera pas de se former sur les tuyaux glacés.

Je n'ai aucune idée du prix d'une telle installation, mais rien n'empêche de demander des devis à des entreprises spécialisées.

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
GD - Georges ()
Portrait de GD - Georges ()
Hors ligne
Dernière visite : Il y a 3 années 1 mois
Membre depuis le : 24/05/2008 - 11:40
Re: Chauffage basse température par le sol (pompe à chaleur)

J'ai déjà vu une pompe à chaleur eau/eau fonctionner à terre (la maison possédait un étang et un puit).
Le principe consiste à prendre les calorie d'un milieu (l'eau du canal pour les bateaux) et à les restituer au milieu à chauffer. La plupart du temps, le système est réversible. Ce qui en principe permet la climatisation.... Oui mais....

Si le chauffage basse température par le sol est bien adapté à la pompe à chaleur, le refroidissement l'est beaucoup moins.

L'idéal est d'avoir deux circuits, l'un par le sol pour le chauffage, l'autre en aérothermes qui soufflent de l'air froid (et de l'air chaud si besoin).

L'eau du fleuve n'est pas pompé directement, il faut passer par un échangeur, le mieux est que le circuit primaire soit herméthique (type keep-cooling) ce qui évite les crépines et filtres bouchés.

Bien entendu, les prix sont sans commune mesures par rapport aux chauffages classiques (rien à moins de 11 000 E) et l'installation est du domaine du spécialiste. Le matériel est considéré comme sans entretien, mais les pannes sont de la compétence d'un frigoriste, et laisse le pénichard bien désarmé...

De plus, la puissance électrique doit-être conséquente, le système de pompe à chaleur offrant les meilleurs performances pour des températures extérieures de 9 à 18°C, celles-ci se dégradant dès les températures de gel et en fonction de la température de la rivière.

Dans l'absolu, et si le budget est très élastique, associer un pompe à chaleur et un chaudière fuel (avec une bonne régulation) est un excellent compromis...

A, j'oubliais, la situation géographique est à prendre en compte, les options seront très différentes pour un bateau de Strasbourg et un autre situé à Toulouse.

Comme le fais justement remarquer Jean-Marc, la condensation et le givre peuvent créer problème.

Dernière mise en garde, les entreprises qui installent ce type de matériel n'ont généralement aucunes connaissances sur les bateaux...

User hat sich aus dem Forum verabschiedet!

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.
Anonyme (non vérifié)
Portrait de Anonyme
Re: Chauffage basse température par le sol (pompe à chaleur)

En fait, la température de l'air extérieur n'a pas d'importance dans un système eau-eau dans la mesure où les calories sont pompées dans l'eau du fleuve (c'est même tout son avantage car l'échange de température est optimal dans la mesure où il n'est pas contrarié par le givre présent dans les systèmes air-air ou air-eau). Bien sûr, l'eau du fleuve ne doit pas être de la glace, d'où l'intérêt de la pomper le plus profond possible (sans toutefois pomper la vase). Dans les régions où le fleuve (ou le canal) ne gèle pas, je pense qu'il n'y a pas besoin de chauffage d'appoint. Une pompe à chaleur (triphasée) peut-être équipée d'une résistance électrique pour les froids exceptionnels (ce n'est plus le même tarif...).

Que se passe-t-il lorsque l'on inverse le circuit l'été : le liquide glacé circule dans les radiateurs (ou mieux : dans le circuit au sol). Les tuyaux se couvrent d'eau (voire de givre). Cette eau risque de s'accumuler dans le plancher, en fond de cale, ce qui n'est vraiment pas idéal. Il existe peut être des solutions pour éliminer ce risque ? (à voir avec des spécialistes).

Mon voisin (une péniche librairie) est chauffé exclusivement par pompe à chaleur (non pas par le sol,mais par radiateurs, ce qui est moins efficace). L'installation complète a coûté environ 50 000 F il y a 20 ans.

  • haut
    50%
  • down
    50%
Votre avis sur ce message.